Trophées de la ville 2020 : Les acteurs du développement à la base récompensés

La 3e édition du trophée de la ville s’est tenue le vendredi 18 décembre 2020 au Palais de la culture Jean-Pierre Guingané. Cette soirée de récompense a pour objectif de distinguer les initiatives des élus locaux et de toutes les personnes physiques ou morales qui œuvrent pour le développement à la base.

A quelques mois des élections municipales d’avril 2021, la tenue des trophées de la ville, édition 2020, avait pour but de dresser le bilan de 5 ans de gestion politique et de développement municipal par les premiers responsables des communes. Ainsi pour le promoteur, Omar Sidibé, cette soirée a pour ambition de souligner l’excellence de la conception de la mise en œuvre d’initiative favorisant le développement des villes.

Quelques maires qui ont reçu leur trophée

Le trophée de la ville permet, relèvera-t-il, de promouvoir la responsabilité professionnelle et sociale des élus locaux et des entreprises qui œuvrent à la construction de la citée. Le trophée de la ville a également pour vision de mettre à l’honneur les meilleures innovations et réalisations et de montrer le dynamisme et la créativité des bourgmestres au profit de leur ville.

Le maire de Falagountou, Saidou Maiga, remercie les organisateurs pour l’initiative des trophées de la ville

De ce fait, les critères de sélection retenus pour la circonstance concernaient les caractères innovants, les avantages technologiques, l’originalité, la créativité, la fiabilité et les retombées économiques, ainsi que l’efficacité de la mise en œuvre des projets entrepris et réalisés par les maires pour leur ville. En répondant à ces obligations, les heureux élus pouvaient être éligibles selon les critères d’originalité et durabilité, à l’impact visible de l’initiative ; le pourcentage du budget communal investi ou la capacité à mobiliser des aides extérieures. Aussi, ils pouvaient postuler dans les 15 catégories dont celles de l’environnement et la gestion des ressources naturelles, les transports, les BTP, les voiries, l’urbanisme, la prévention sociale, la santé, les infrastructures marchandes, etc.

Le maire de Boala, Sidyawa Théophile Bandré, lauréat dans la catégorie environnement et ressources naturelles

Récompensé dans les catégories eau, assainissement, énergie, et urbanisme, aménagement du territoire communautaire, Saidou Maiga, maire de Falagountou, estime que c’est une invite à mieux faire. C’est aussi la reconnaissance d’un travail qui a été abattu notamment dans le domaine de l’énergie avec le solaire pour l’électrification de sa commune, des bâtiments administratifs.

Au niveau de l’aménagement du territoire, il relève que la question de l’attribution des parcelles qui date de 2006 a été rediscutée permettant une meilleure gestion du problème. Pour le maire de Houndé, Boureima Gnoumou, lauréat dans la catégorie bonne gouvernance et microfinance communautaire, l’initiative du trophée de villes est louable, car elle permet de récompenser les véritables acteurs au développement à la base.

J.E.Z

Lefaso.net

Source
Date de publication : 2020-12-20 14:37:30