Transport public : La digitalisation gagne du terrain

Jean-Claude Gouessé, directeur général de Moja Ride (à gauche) et Mariam Djobo, directrice générale d’Advans Côte d’Ivoire (à droite) ont paraphé les documents. (DR)

Faire en sorte que le secteur des transports bénéficie d’un accompagnement conséquent des institutions financières, afin d’opérer la transformation structurelle et le renouvellement du parc automobile comme voulu par le gouvernement.
C’est l’objectif qu’une institution de microfinance et une start-up ivoirienne spécialisée dans les paiements de services de transport visent à travers un protocole d’accord signé le 27 avril à Marcory.

L’entente consiste à inscrire les transporteurs et les chauffeurs dans une dynamique de bonne gestion financière à travers un système qui combine une application et des cartes magnétiques facilitant les transactions avec les passagers. Mais qui permet également et surtout la constitution d’informations financières dont ont besoin les banques et les systèmes financiers décentralisés pour apporter des financements aux acteurs.

À cette occasion, Mariam Djobo, directrice générale de la microfinance, a indiqué que l’engagement de son institution s’explique par sa volonté de s’inscrire dans la dynamique de réorganisation du secteur des transports afin d’en renforcer la contribution au développement de l’économie nationale. « Nous voulons aller au-delà de l’aspect coercitif, pour voir comment exploiter efficacement le potentiel du secteur des transports au profit d’une croissance économique davantage forte et inclusive », a-t-elle déclaré.

Mariam Djobo a aussi exprimé son souhait de voir ce système fonctionner, pour permettre la mise en place d’un appui conséquent notamment à la politique gouvernementale de renouvellement de la flotte.

Pour sa part, Jean-Claude Gouessé, directeur général de la start-up, a exprimé son satisfecit quant à l’engagement de son partenaire à travailler à l’autonomisation des acteurs à travers le dispositif que son institution met à leur disposition. « Les premiers qui auront progressé avec la plateforme que nous mettons en place pourront intégrer le programme ‘’un chauffeur, un véhicule’’ que nous avons mis en place avec nos partenaires », a-t-il promis.

Il a dit vouloir s’appuyer sur les premiers 1230 chauffeurs et transporteurs qui ont rejoint la plateforme pour atteindre plus d’un million d’adhérents dans 12 à 24 mois.

Source
Date de publication : 2021-04-29 19:41:15