Togo: la finance inclusive, un précieux outil de lutte contre la pauvreté

Au Togo, l’accès aux crédits et aux services d’assurance classiques est quelque peu restreint pour les travailleurs du secteur privé et/ou informel. Pourtant le rythme de l’économie nationale est dicté par ces derniers que le chef de l’Etat Faure Gnassingbé n’entend pas laisser sur le bas-côté. C’est dans cette dynamique que le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) a été créé. Quel est son impact sur les populations ?

Le FNFI a été créé en 2014 pour opposer une forte résistance à la pauvreté, au manque d’emplois et aux inégalités sociales. Il donne aux jeunes et femmes, populations rurales, petites et moyennes entreprises, personnes à faible revenu, un accès aux produits de microcrédit, de micro-assurance, de moyens de paiement, de transferts d’argent, à des coûts sensiblement réduits.

En 06 ans, le FNFI a accordé plus de 1,7 million de crédits, ce qui représente plus de 98 milliards de francs CFA. Durant l’année écoulée, 11 milliards de francs CFA de crédits ont été alloués aux citoyens pour préserver leurs emplois face à la covid-19 et ses conséquences.

« N’Kodédé », synonyme de progrès en français, fait justement progresser les Togolais. Ce produit mis en place et destiné aux populations exclues du système financier, permet d’accorder jusqu’à 05 millions de francs CFA aux bénéficiaires.

Par ailleurs, les produits Kiffe, Apsef, Agrisef, Ajsef, Paf, PAIFFV et des fonds de relance spécifiques améliorent les revenus des habitants, accroissent leur niveau d’autonomisation et facilitent leur insertion dans le tissu socioéconomique.

Source
Date de publication : 2021-02-10 18:38:58