« Réponse Sociale et Microfinance »

Dès les premiers signes de la Covid-19 au Bénin, le Gouvernement de la République du Bénin, a pris des mesures pour renforcer sa résilience, non seulement à la crise sanitaire, mais également à la crise économique et sociale. Ces différentes mesures sont guidées par le choix stratégique du Chef de l’Etat de gérer autrement la crise au regard de la structuration de l’économie béninoise (essentiellement composée d’acteurs intervenant dans le secteur informel).

Au titre des principales mesures, nous notons la mise en place de Cordons sanitaires plutôt que d’un confinement général de la population, en vue d’éviter une paralysie totale des activités, l’octroi d’une subvention aux populations via des transferts monétaires sur leur téléphone mobile, le soutien pour un montant de 63,38 milliards de FCFA aux entreprises (prenant en compte des prêts à taux zéro), un appui de 4,98 milliards destiné aux artisans et à  ceux exerçant un petit métier, ainsi qu’une subvention de portée générale qui s’applique à tous les citoyens, notamment sur les tarifs de l’électricité et d’eau pour un montant de 5,76 milliards de FCFA, etc….

L’une des préoccupations du Président de la République du Bénin dans le contexte de cette pandémie concerne également la situation des petits producteurs agricoles. Cette préoccupation est d’autant plus fondée que le dernier rapport semestriel de la Banque mondiale consacré à la conjoncture économique de la région stipule qu’en raison de la pandémie de la Covid-19 (coronavirus), les pertes de production des pays d’Afrique subsaharienne risquent de se chiffrer entre 37 et 79 milliards de dollars en 2020.

A l’instar du Bénin, les Etats Africains et les autorités monétaires prennent conscience des situations qui se présentent à eux. A cet effet, des mesures sociales et économiques ont été prises pour atténuer les effets de cette pandémie sur leurs économies, la population en général et les couches les plus défavorisées en particulier.

Impactés différemment par la Covid-19 en fonction des régions, les services financiers de proximité de l’Afrique sont mis à contribution dans le dispositif de gestion de la crise. Dans ce cadre, les orientations stratégiques et opérationnelles tendent à privilégier la digitalisation intensive des moyens de paiement, qui est identifiée comme une réponse efficace à la crise sanitaire. A titre d’exemple, plusieurs gouvernements africains ont proposé des paiements de soutien, via l’infrastructure numérique et le réseau des institutions de microfinance, au profit des populations à faible revenu. Bien que les systèmes financiers inclusifs soient compris comme partie intégrante de la solution, il y a lieu de réfléchir sur comment adapter plus efficacement leurs interventions.

Au-delà des initiatives prises par les pays africains, une question demeure toujours posée. Quelles sont les meilleures approches à retenir pour que l’Afrique puisse résister à la crise économique, financière et sociale du fait de la Covid-19 ?

Source
Date de publication : 2021-01-12 08:56:59