Ouagadougou : Des artisans reçoivent une sensibilisation pour la bonne santé de leurs finances

Une session de sensibilisation sur l’assurance volontaire et une formation en éduction financière ont été accordées à 30 artisans membres de l’entreprise Commerce et Artisanat pour le Bien-Etre Social (CABES GIE). Il s’agit d’une organisation qui regroupe une cinquantaine de coopératives de tissage et de confection artisanale au Burkina Faso. Cela s’est passé le 26 mars 2021 à Ouagadougou.

Dans le cadre du projet « Initiative Mode Ethique » financé par l’Union Européenne, une session de sensibilisation sur l’assurance volontaire et une formation ont été accordées à 30 artisans, pour la plupart des tisserands et des teinturiers, appartenant à l’organisation Commerce et Artisanat pour le Bien-Etre Social (CABES GIE). Le CABES GIE a été créé à travers le projet « Initiative Mode Ethique » pour permettre aux artisans et aux micro entrepreneurs de promouvoir leurs activités.

Cette rencontre a été organisée en partenariat avec la société de « Microfinance FADIMA » et la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS). Selon les initiateurs, l’objectif visé était d’abord de faire connaitre aux artisans les opportunités qu’offre la CNSS et aussi de leur présenter la société « Microfinance Fadima » et ses produits.

Concernant la sensibilisation sur l’assurance volontaire, Toussaint Bationo, chargé de la promotion de l’assurance volontaire à la CNSS, a fait comprendre aux sensibilisés qu’en tant qu’entrepreneurs ou acteurs de l’économie informelle, ils peuvent souscrire à l’assurance volontaire à la CNSS afin d’obtenir une pension de retraite.

16 000 inscrits en 2019

Du même coup, il a fait savoir qu’au titre de l’année 2019, il y avait plus de 16 000 inscrits à l’assurance volontaire, avec un montant de cotisation de plus de 1 milliard 125 millions de FCFA.

Pour ce qui est de la formation en éducation financière, l’exercice a consisté pour la Microfinance Fadima de présenter ses produits d’épargne et de crédits, tout en évoquant les bonnes pratiques en matière de gestion de leurs finances.

Au terme de cette sensibilisation, des participants se sont engagés à ouvrir leur compte sur place. « Initiative Mode Ethique » entend renouveler ses sessions de sensibilisation et de formation pour un grand nombre d’artisans.

Josué TIENDREBEOGO (stagiaire)

Burkina 24

Source
Date de publication : 2021-03-26 21:33:45