MODERNISATION DES MARCHÉS : PROMISE SUR LA MICROFINANCE ISLAMIQUE

La modernisation des marchés est plus qu’une nécessité aujourd’hui. C’est du moins la position de l’Association sénégalaise des commerçants et délégués de marchés (ASCODEM). Un avis qui coïncide avec la volonté du Chef de l’Etat Macky Sall qui a donné instruction au ministre du Commerce pour une mise en œuvre de ce projet. Ce programme concerne  81 marchés qui vont être soit réhabilités ou reconstruits.

 

Pour une rapidité dans la réalisation de ce projet, le Président Sall a mis en place PROMISE. Cette structure se charge de la valorisation de la microfinance islamique. Elle est dirigée par Yaye Fatou Diagne qui a choisi pour beaucoup plus d’efficience, la chaîne de valeur que constituent les marchés. « La finance islamique a fait ses preuves partout dans le monde et a montré comment elle peut booster l’économie d’un pays », a-t-elle expliqué.

 

La coordinatrice du Promise a ainsi rencontré ce lundi l’ASCODEM avec la présence de conseillers du ministre du Commerce. Une rencontre durant laquelle les commerçants ont étalé les principaux problèmes des marchés mais aussi dégagé des pistes de solutions.

Yaye Fatou Diagne a décrit un programme de construction de marchés qui entre dans le cadre du Plan Sénégal Émergent. Car, avec Promise, les commerçants auront un accès plus facile aux financements selon elle.

BOBO

Source
Date de publication : 2020-12-22 19:10:42