Micro assurance

Les produits de micro-assurance offrent une couverture aux ménages à faible revenu ou aux personnes qui ont peu d’épargne et sont spécialement conçus pour les actifs de moindre valeur et les indemnités en cas de maladie, de blessure ou de décès.

Comprendre la micro-assurance

En tant que division de la microfinance, la microassurance cherche à aider les familles à faibles revenus en leur proposant des plans d’assurance adaptés à leurs besoins. La micro-assurance se trouve souvent dans les pays en développement, où les marchés d’assurance actuels sont inefficaces ou inexistants. Comme la valeur de la couverture est inférieure à celle du plan d’assurance habituel, les assurés paient des primes considérablement plus faibles.

La micro-assurance, tout comme l’assurance ordinaire, est disponible pour une grande variété de risques. Il s’agit aussi bien des risques de santé que des risques de propriété. Parmi ces risques, on peut citer l’assurance récolte, l’assurance bétail/bétail, l’assurance vol ou incendie, l’assurance maladie, l’assurance vie temporaire, l’assurance décès, l’assurance invalidité et l’assurance contre les catastrophes naturelles, etc.

Comme l’assurance traditionnelle, la micro-assurance fonctionne sur la base du concept de mise en commun des risques, indépendamment de la taille de sa petite unité et de ses activités au niveau des communautés individuelles. La micro-assurance combine plusieurs petites unités dans des structures plus importantes, créant ainsi des réseaux de mise en commun des risques qui renforcent à la fois les fonctions d’assurance et les structures de soutien.

Types de prestation de la micro-assurance

La fourniture de la micro-assurance est un défi. Il existe plusieurs méthodes et modèles, qui peuvent différer selon l’organisation, l’institution et le prestataire concernés. En général, il existe quatre méthodes principales pour fournir une micro-assurance à une base de clients : le modèle partenaire-agent, le modèle dirigé par le fournisseur, le modèle de service complet et le modèle communautaire :

  • Modèle partenaire-agent : Ce modèle est basé sur un partenariat entre le régime de micro-assurance et un agent. Dans certains cas, il s’agit d’un prestataire de soins de santé tiers. Le régime de micro-assurance est responsable de la fourniture et de la commercialisation des produits aux clients, tandis que l’agent conserve toute la responsabilité de la conception et du développement. Dans ce modèle, les régimes de micro-assurance bénéficient d’un risque limité mais sont également limités dans leur contrôle.
  • Modèle à service complet : Dans ce modèle, le régime de micro-assurance est responsable de tout, à la fois de la conception et de la fourniture des produits aux clients, en collaboration avec des prestataires de soins de santé externes. Tout en bénéficiant d’un contrôle total, le modèle de service complet présente l’inconvénient de comporter des risques plus élevés.
  • Modèle axé sur les prestataires : Dans ce modèle, le prestataire de soins de santé est le régime de micro-assurance et, comme dans le modèle de service complet, il est responsable de toutes les opérations, de la fourniture, de la conception et du service. L’inconvénient de cette méthode est la limitation des produits et services qui peuvent être offerts.
  • Modèle communautaire/mutuel : Dans cette méthode, les assurés ou les clients sont responsables de tout, et travaillent avec des prestataires de soins de santé externes pour offrir les services. Ce modèle est avantageux en raison de sa capacité à concevoir et à commercialiser des produits plus facilement et plus efficacement, mais la petite taille et la portée des opérations limitent l’efficacité.