Louis Paul Motazé met en garde la population contre toute relation avec des structures de microfinance illégales | CAMEROON MAGAZINE : Cameroon news

(Investir au Cameroun) – Le ministre camerounais des Finances Louis Paul Motazé vient de rendre publique la liste des 415 institutions de microfinance reconnues dans le pays au 31 décembre 2020. A travers cette publication, il déclare dans un communiqué de presse officiel que ce membre du gouvernement entend « attirer l’attention du grand public sur la nécessité de contacter des établissements dûment agréésParce que, dit-il, « la poursuite de l’activité de microfinance sans autorisation est interdite

Si certaines institutions de microfinance au Cameroun sont fonctionnelles, elles sont souvent inconnues dans le dossier du ministère des Finances, l’autorité monétaire nationale. Pire encore, ces structures sont généralement créées juste à temps pour que leurs promoteurs collectent suffisamment d’économies auprès des clients avant de faire faillite, ce qui déroute les épargnants.

Le départ du ministre des Finances vise bien entendu à sensibiliser la population, dont une bonne tranche préfère la microfinance à la banque traditionnelle. Ceci n’est pas seulement dû à la flexibilité des conditions d’ouverture de compte offertes par ces micro-banques, mais aussi à leur implantation, même dans les zones rurales généralement négligées par les banques commerciales. Mais la liste des 415 institutions de microfinance accréditées dans le pays au 31 décembre 2020, publiée par la tribune camerounaise, n’était pas disponible sur le site du ministère des Finances au moment de la mise sous presse … ce qui réduit son accessibilité.

Selon les statistiques du ministère des Finances, les institutions de microfinance agréées au Cameroun totalisaient 839,14 milliards de FCFA de prêts à l’économie au 31 décembre 2019, ce qui correspond à une valeur relative de 22,90% des prêts bancaires sur la même période.

BRM

Source
Date de publication : 2021-04-14 12:58:11