« Le prix d’excellence de la femme arabe » pour Essma Ben Hamida

Essma Ben Hamida

Etre une femme tunisienne est une fierté. Les Tunisiennes excellent partout dans le monde. Essma Ben Hamida, co-fondatrice d’Enda, vient de recevoir le « prix d’Excellence de la Femme Arabe de l’année 2019 » par la Fondation « Takreem ». Et ce, lors d’une cérémonie à distance tenue à Beyrouth, il y a quelques jours.

D’ailleurs, que sait-on de ce prix? Il met l’accent sur plusieurs domaines dont celui de la performance économique et sociale. Mais aussi l’impact positif de son travail sur la société; ainsi que l’innovation et la promotion de la culture entrepreneuriale auprès des jeunes et des femmes.
Ce prix met en lumière le parcours personnel et professionnel d’une femme entrepreneure sociale, innovatrice et visionnaire.

Car, rappelons qu’Essma Ben Hamida, CEO Enda Tamweel, était la pionnière du secteur de la microfinance, qui s’est développé il y a 27 ans. En effet, Enda était la première association de microfinance à essaimer et à proposer une large gamme de produits financiers.

De son côté, Essma Ben Hamida souligne que ce prix est un facteur précieux de motivation et d’encouragement aux 2 000 employés de Enda Tamweel et Enda inter-arabe.

Cependant, ce n’est que dans les années 80 que la microfinance s’introduisait sur le marché tunisien. Ce qui permettait à une partie de la population à faibles revenus et exclue du système financier classique d’accéder à des services financiers. Et ce, dans le but d’améliorer leurs conditions de vie.

Par ailleurs, rappelons que TAKREEM est créée en 2009 dans le but d’honorer les réalisations arabes. Et pour amener les réussites arabes au premier plan de la scène mondiale.

En outre, depuis sa création, la Fondation a honoré et reconnu des lauréats de la plupart des pays arabes. Elle a jeté des ponts entre l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient, le Golfe et la diaspora arabe. Créant de ce fait une communauté de personnes partageant les mêmes idées. Et servant de porte d’entrée à l’excellence culturelle, éducative, scientifique, environnementale, humanitaire, sociale et économique de la région.

Au-delà d’honorer l’excellence et de tisser des liens, TAKREEM vise à créer l’environnement et la dynamique nécessaires pour aller de l’avant. Mais également pour laisser une marque et fournir aux générations futures un autre type de modèle.

Si l’événement a eu lieu à distance, c’est avant tout en raison de la pandémie de Covid-19. En tout, ce sont 12 femmes et hommes qui recevaient plusieurs prix; et ce, dans plusieurs domaines. A l’instar ceux de la culture, l’éducation, les sciences et la technologie, la protection de l’environnement et le développement durable; ainsi que les actions humanitaires.

Source
Date de publication : 2020-12-10 10:30:00