Le portefeuille de prêts bruts des banques en microfinance augmente, les SFB voient une décroissance : rapport – Marseille News

« La délinquance était plus élevée aux troisième et quatrième trimestres de l'exercice 20-21 par rapport aux niveaux d'avant Covid.  Nous espérons voir ces chiffres revenir à leurs niveaux historiques au cours des prochains trimestres », a déclaré Jain.L’encours du portefeuille du secteur de la microfinance s’élevait à Rs 2,54 lakh crore en mars 2021, avec une croissance de 10 % en glissement trimestriel et de 8,4 % en glissement annuel.

Le portefeuille de prêts bruts (GLP) des banques du secteur de la microfinance a augmenté de 15,5% en glissement annuel pour atteindre Rs 1,06 crore lakh à la fin de l’exercice précédent, tandis que celui des petites banques de financement (SFB) a diminué de 6,6% en glissement annuel à Rs. 41 708 crore, selon un rapport publié par le bureau de crédit CRIF High Mark.

La 15e édition de CRIF MicroLend, publiée jeudi, a montré que les banques continuaient de dominer le marché de la microfinance avec une part de portefeuille de 42% à la fin de l’EX21, contre 39,4% en FY20. De manière significative, la part de marché de SFB au cours du dernier exercice est passée de 19,1 % à 16,4 %.

Au cours du troisième trimestre de l’EX21, les parts de marché des banques et des SFB s’élevaient respectivement à 41,7% et 16,9% dans l’espace de la microfinance. Entre le T4FY20 et le T3FY21, la part de marché des NBFC-IMF est restée pratiquement la même à environ 30%, alors qu’elle a augmenté à 30,6% à la fin du T4FY21.

Fait intéressant, plus tôt ce mois-ci, PN Vasudevan, directeur général et PDG d’Equitas Small Finance Bank, a déclaré que son plan délibéré de développer le portefeuille de microcrédit non garanti à un « rythme plus lent » par rapport au reste a permis d’atténuer l’impact global du coût du crédit. « Au 31 mars 2021, les avances de microfinance non garanties étaient de 18% tandis que les 81% restants étaient des prêts garantis. Le produit le moins impacté, les prêts aux petites entreprises garantis par l’immobilier, constitue 45% du total des avances », a déclaré Vasudevan.

« Le secteur de la microfinance a fait preuve d’une forte résilience et s’est redressé au deuxième trimestre après une activité atone au premier trimestre de l’exercice 20-21. Les décaissements de prêts aux troisième et quatrième trimestres de l’exercice 21 étaient similaires à ceux des trimestres respectifs de l’année précédente », a déclaré Vipul Jain, responsable des produits, CRIF High Mark, lors de la publication du rapport.

L’encours du portefeuille du secteur de la microfinance s’élevait à Rs 2,54 lakh crore en mars 2021, avec une croissance de 10 % en glissement trimestriel et de 8,4 % en glissement annuel.

« La délinquance était plus élevée au troisième et au quatrième trimestre de l’exercice 20-21 par rapport aux niveaux d’avant Covid. Nous espérons voir ces chiffres revenir à leurs niveaux historiques au cours des prochains trimestres », a déclaré Jain.

Le rapport indique que la délinquance précoce (1 à 30 jours) a diminué de 3,6% en mars 2021 par rapport à décembre 2020, passant de 8,7% à 5,1%. Les prêts de microfinance avec des retards de remboursement de plus de 30 jours (plus de 30 % de délinquance) sont restés élevés pour le Bengale occidental, l’Assam et le Maharashtra.

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide de la calculatrice de l’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Source
Date de publication : 2021-06-17 20:15:00