Le mariage précoce et le travail des enfants ne régressent pas dans le Couffo​

Aplahoué, 04 déc. 2020 (ABP) – Le chargé de mission du préfet du Couffo, Théophile Kpanon, a invité jeudi les membres de la cellule départementale de suivi et de coordination pour la protection de l’enfant (CDSCPE) lors de leur deuxième session ordinaire, à redoubler d’ardeur avec les leaders communautaires afin de mieux protéger les enfants contre les phénomènes du mariage précoce et du travail des enfants.

Selon le directeur départemental des affaires sociales et de la microfinance, François Zinsou, les droits des enfants sont souvent violés et parmi ces violences précise-t-il, « le mariage précoce et le travail des enfants surtout des apprentis de moins de 14 ans occupent une place prépondérante dans le Couffo ». A l’en croire, malgré tous les efforts consentis jusque -là par les pouvoirs publics et le secteur privé, ces phénomènes sont encore d’actualité dans le département.

Or, depuis l’avènement du régime de son excellence Patrice Talon, rappelle Théophile Kpanon, « les actions en faveur de la lutte contre le mariage précoce et forcé se sont multipliées ». L’une de ces actions phares a-t-il poursuivi, « demeure la campagne tolérance zéro au mariage précoce lancé le 16 juin 2017 et qui a connu l’implication très active des autorités au plus haut niveau de notre pays ».

Malgré ces efforts consentis au plan national et les initiatives prises au niveau départemental par le préfet Christophe Mègbédji, il est encore remarqué que le mariage précoce et le travail des enfants continuent dans nos localités et ont des conséquences psychologique, physique et socio-sanitaire sur les victimes et compromettent leur vie. C’est pourquoi, les membres de la CDSCPE ont été invités à redoubler d’ardeur ensemble avec les leaders communautaires et les autres organisations afin de mieux protéger les enfants contre des pratiques nuisibles.

Pour rappel, selon les résultats de l’enquête par grappes à indicateurs multiples 2014 de l’INSAE, trois filles sur dix sont mariées avant 18 ans, une fille sur 10 âgées de moins de 15 ans est mariée et 31,7% de femmes de 20 à 40 ans ont été mariées avant l’âge de 18 ans.

Source
Date de publication : 2020-12-04 05:26:15