le gouvernement alloue 7 milliards aux entreprises affectées par la covid-19

Le ministre de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour la sélection des institutions financières en vue d’un partenariat pour la mise en œuvre du fonds de relance économique au profit du secteur productif (CAS-Covid), en procédure d’urgence. Les banques et établissements de microfinance retenus dans le cadre de cette opération devront accompagner le Minepat dans le partage des 10 milliards affectés à ce département ministériel, en vue de renforcer le soutien aux entreprises affectées par la pandémie. Montant issu des 180 milliards du « Fonds de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales ».

Lire aussi : Gouvernance : une enquête judiciaire contre les gestionnaires indélicats des fonds Covid

Pour cette opération donc 7 milliards seulement seront remis aux entreprises à travers trois dispositifs de financement. Le premier qui est le fonds de soutien aux Très petites entreprises (TPE) et Petites entreprises (PE), bénéficie d’une dotation de 2 milliards de F qui vise à renforcer la résilience, la structuration et la formalisation des TPE/PE affectées par la Covid-19. Les secteurs concernés sont l’artisanat, la production agropastorale et la transformation des produits de l’agriculture et de l’élevage. Seront retenus ici 4 établissements de microfinance. Le montant alloué sera plafonné à 5 millions de Fcfa, avec un taux d’intérêt n’excédant pas un taux d’intérêt de 3%.

Le second est un fonds de soutien aux start-ups et entreprises innovantes qui bénéficie d’une enveloppe de 1 milliard, visant à favoriser le développement de l’économie numérique et les outils innovants. Les bénéficiaires ici doivent être des start-ups faisant partie des pôles d’incubateurs reconnus et installés au Cameroun. L’appui financier en direction de celles-ci s’élève à 5 millions de Fcfa et est accordé sous forme mixte dont 50% de subvention et 50% de prêt, avec un taux d’intérêt du prêt ne devant pas excéder 3%. Pour cette opération, le Minepat recherche 2 banques ou microfinances.

Lire aussi : Prospectives économiques : le ministre des Finances ausculte l’année 2021

Enfin, le fonds de garantie en faveur des moyennes entreprises. 4 milliards de F seront mis à la disposition des moyennes entreprises locales dans les secteurs de la transformation agroalimentaire, des industries chimiques et de l’hôtellerie, affectées par la Covid-19. Les montants crédits alloués ici ne devront pas dépasser 25% du chiffre d’affaires moyen sur les deux dernières années avant la crise et plafonnés à 30 millions, avec un taux d’intérêt ne devant pas excéder 5% et la garantie de l’Etat ne devra pas excéder 90% du prêt. Pour ce cas précis, 3 banques sont retenues.

Selon le communiqué rendu public dans le cadre de cet appel d’offres par le Minepat, pour concourir en tant que banque, il faudrait « être accessible dans au moins deux régions du pays », en tant que microfinance « avoir un capital détenu majoritairement par des camerounais, être une microfinance de deuxième catégorie ». Les candidats ont jusqu’au 26 avril prochain pour soumissionner.

Lire aussi : Soutien à la trésorerie : 720 PME passent à la caisse

Rappelons que le « Fonds de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales », d’un montant de 180 milliards nait de la Stratégie de riposte face à la riposte face à la pandémie Covid-19 et de résilience, économique et sociale, qui se décline sous 5 piliers que sont : le renforcement du système de santé ; la résilience économique et financière ; l’approvisionnement stratégique, le renforcement de la recherche et de l’innovation et la résilience sociale.

Source
Date de publication : 2021-04-22 19:07:30