L’Assurance-maladie généralisée dans les communes

Démarré dans 7 communes pilotes, le volet Assurance-maladie du projet Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH) s’est étendu à toutes les communes du Bénin. Le lancement officiel a eu lieu mardi 19 janvier 2021.

Couverture gratuite de toutes les consultations générales de 22 affections et des actes médicaux ainsi que les analyses biomédicales y afférentes, fourniture aux malades bénéficiaires de médicaments nécessaires à la prise en charge efficace de toutes les affections contenues dans le panier de soins. Tels sont, entre autres, les avantages qu’offre l’Assurance-maladie du projet Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH), selon les explications du Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, Véronique Tognifode Mewanou lors du lancement officiel de la phase de généralisation du projet. C’était en présence du Préfet des départements de l’Atlantique et du Littoral, des Directeurs de cabinet du ministère de la santé et celui du numérique et de la digitalisation, et du 1er Adjoint au Maire de Cotonou. « À ce jour, 21 communes sont concernées par l’assurance maladie de ARCH. Le processus est actuellement en cours pour le compte des 56 communes restantes », a indiqué le Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance. Selon le Directeur Général de l’Agence Nationale de Protection Sociale (ANPS), Docteur Venant Célestin Quenum, il faut disposer de sa carte d’identité nationale biométrique délivrée par l’Agence Nationale de l’Identification des Personnes (ANIP) pour bénéficier de la couverture. La ministre des affaires a précisé que 21.800 cartes d’identité nationale biométriques seront distribuées pour permettre aux populations d’accéder aux services du projet. A l’en croire, 180.000 nouvelles personnes bénéficieront de l’assurance maladie gratuite de l’État pour une durée de 03 ans.

Le volet Assurance-maladie du projet ARCH a démarré le 29 juillet 2019 dans les communes pilotes telles qu’Abomey-Calavi, Sô-Ava, Dassa-Zoumè, Glazoué, Djougou, Copargo et Ouaké. Elle s’étend aux 14 communes restantes des 21 ayant connu l’enquête PMT dont la commune de Cotonou à travers la généralisation lancée mardi 19 janvier 2021.

M. M.

www.24haubenin.info ; L’information en temps réel

22 janvier 2021 par Marc Mensah

Source
Date de publication : 2021-01-22 02:02:23