Lancement de la phase pilote du Projet Assurance pour le Renforcement du Capital Humain 

Écoutez cet article en audio

(Voir Les 22 métiers pris en compte par cette phase pilote du ARCH)

Le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises et de la Promotion de l’Emploi, Monsieur Modeste Tihounté KEREKOU, a pris part aux côtés de ses collègues des Affaires Sociales et de la Microfinance, Madame Véronique TOGNIFODE MEWANOU, des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle Monsieur Mahougnon KAKPO, du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation, Monsieur Séverin QUENUM au lancement officiel de la phase pilote du volet formation couplé à l’installation des Comités Locaux ARCH Formation du projet Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH) le vendredi 04 décembre 2020 au Centre aéré Henri VIGNONDE de Lokossa.

ARCH faut-il le rappeler est un grand projet de protection sociale qui vise à offrir un paquet de 4 services au profit des populations. Le volet assurance maladie, le volet formation, le volet crédit et le volet assurance retraite. La cérémonie marque le déploiement de la phase pilote dans 8 communes (Cotonou, Abomey-Calavi, Porto-Novo, Parakou, Abomey, Djakotomey, Djougou et Lokossa) pour 15 corps de métiers et 22 métiers.

ARCH Formation a vocation à accroître le niveau de qualification et d’accès aux opportunités économiques des acteurs du secteur informel, notamment les plus démunis, améliorer leur compétence. Il consiste à fournir aux artisans des formations opérationnelles de courte durée leur permettant de renforcer leurs compétences pratiques et techniques, d’accéder à de nouveaux marchés par la qualité de leurs productions et d’améliorer ainsi leur niveau de revenus.

4360 artisans seront impactés par des formations techniques de courte durée (FTCD) en 12 mois durant la phase pilote. Les 15 corps de métiers de la phase pilote sont :

1- Transformation et conservation de fruits, légumes, feuilles et noix.

2- Boulangerie-pâtisserie et pâtes alimentaires.

3- Construction et réhabilitation de bâtiments.

4- Construction et autres travaux de construction spécialisés.

5- Travaux de finition et autres travaux spécialisés.

6- Fabrications de machines et équipements d’usage général, spécifique et autres outils.

7- Construction métallique et ouvrage en acier, en métaux précieux et d’autres métaux non ferreux.

8- Réparations et mécanique d’automobile, de motocycles et de cycles, de matériels de transport ferroviaire, roulant, naval et fluvial.

9- Installation, maintenance, entretien et réparation d’ordinateurs, de biens personnels et d’équipements domestiques.

10- Électricité, froid.

11- Travail de bois (meubles et assimilé).

12- Fabricant de fibres textile, filature et tissage.

13- Décoration.

14- Hôtellerie, restauration.

15- Tourisme.

Les 22 métiers pris en compte par cette phase pilote sont :

– Transformateurs et conservateurs de fruits, légumes, noix et feuilles.

– Boulangers, Pâtissiers.

– Maçons, spécialistes en réhabilitation de bâtiments, coffreur, ferrailleurs.

– Plombier

– Electricien bâtiments (y compris photovoltaïque).

– Aménagistes de chaussée, poseurs de pavés.

– Poseurs d’enduits, spécialistes en revêtement et étanchéité.

– Fabricants de matériels et équipements agricoles et forestiers.

– Menuisiers métallique et en aluminium.

– Réparateurs et mécanicien de véhicules et cyclomoteurs.

– Réparateurs d’équipement périphériques d’équipements de communication.

– Spécialiste en froid climatisation.

– Menuisiers bois.

– Filateurs et tisserand, Brodeurs, teinturiers.

– Jardiniers, paysagiste, aménagistes.

-Cuisiner

– Barman, garçon de café, serveur de restaurant.

– Valet / femme de chambre

– Guide de tourisme.

Dans son allocution de circonstance le Ministre Modeste Tihounté KEREKOU a fait remarquer que le Volet Formation du projet ARCH profite essentiellement et exclusivement au secteur de l’artisanat. Il a prié ses collègues de transmettre, au nom de tous les artisans du Bénin, leur reconnaissance et gratitude au Président Patrice TALON, pour cet ambitieux programme qui vise à accroître la capacité des artisans, à mieux les professionnaliser, à réduire les cas de malfaçon dans tous les ouvrages qu’ils réalisent. Le Ministre a rappelé que l’artisanat au Bénin, c’est 08 branches d’activités, 40 corps de métiers et 175 métiers suivant le Code communautaire et la nomenclature des métiers de l’artisanat de l’espace UEMOA.

L’artisanat est le deuxième corps social le plus important de notre pays après le secteur agricole. Il emploie plusieurs millions de nos compatriotes qui nous nourrissent, nous habillent, nous facilitent la vie, nous fournissent tous ceux dont nous avons besoin pour notre épanouissement et notre confort au quotidien. Il ne peut avoir de vie sociale dans aucune communauté humaine sans le secteur de l’artisanat. « Donc, je peux dire que le Bénin repose sur nous les artisans » a-t-il dit pour finir.

Etaient aussi présents à cette cérémonie, les préfets des départements du Mono et de la Donga, les Maires de Lokossa, Amavi Gervais HOUENOU HOUNKPE et de Djougou, Malick GOMINA, le Directeur Général de l’Agence National de Protection Sociale (ANPS) Monsieur Venant QUENUM, le Chargé de Mission, Monsieur Joël BOUILLAUD, le Directeur de l’Artisanat, Monsieur Robert SINKENI, les présidents des faîtières du secteur de l’Artisanat, Monsieur Soufiyanou IMOROU de l’Union des Chambres Interdépartementales de Métiers (UCIMB), Monsieur Johanot AMOUZOUN de la Confédération Nationale des Artisans du Bénin (CNAB).
gouv.bj

#Projet_Assurance_pour_le_Renforcement_du_Capital_Humain, #Arch, #VisBen, #Promotion_de_l’_Emploi, #CapitalHumain, #Benin, #Pag, #GouvBenin, #Wasexo

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Source
Date de publication : 2020-12-06 12:26:21