L’Adie et Pôle emploi Occitanie ensemble pour soutenir l’entrepreneuriat

S’il fallait trouver de bonnes nouvelles, en voilà une. La pandémie n’a pas eu raison de la motivation des créateurs d’entreprise. Le phénomène a ainsi progressé de 4% en 2020 avec l’apparition de 848.200 nouvelles entités en France, dont 78.000 en Occitanie (+ 2,6%). La majorité sont des entreprises individuelles sous le régime de micro-entreprise.

Cependant des freins liés à la mobilité persistent sur le sujet. « Près d’un français sur quatre déclare avoir déjà renoncé à un travail ou à un emploi, faute de pouvoir se déplacer, selon une étude réalisée par le laboratoire de la mobilité inclusive », pointe Christophe Nicaud, le directeur régional de l’Adie, l’association française de microfinance en Europe qui soutient les micro-entreprises n’ayant pas accès aux aides de l’Etat.

Face à ces deux constats Pôle emploi Occitanie et l’Adie signent une convention pour soutenir entrepreneuriat en région. « Nous agissons sur le même public et travaillons déjà ensemble, mais nous avons décidé d’aller plus loin et de multiplier les leviers pour développer l’emploi dans les zones rurales ou urbaines en difficultés, auprès des demandeurs d’emploi, des jeunes, des femmes », décrit Christophe Carol, le directeur régional adjoint de Pôle emploi Occitanie. Cette convention en cinq axes, aidera particulièrement les publics rencontrant des difficultés d’accès aux prêts et recherchant des solutions de mobilité.

Des entrepreneurs motivés malgré la crise

« Nous avons fait une étude récente dont il ressort que six personnes sur dix souhaitent mener à bien leur projet de création d’entreprise malgré le contexte de la crise, mais nous sommes face à un public qui manque d’information. Grâce à cette convention, nous allons nous appuyer sur le réseau des 4500 conseillers Pôle emploi afin que tous les publics puissent bénéficier des mêmes services », souligne Christophe Nicaud.

Concrètement, les deux entités prévoient de déployer des actions dans de nouveaux territoires régionaux, en mettant en commun leurs réseaux, en multipliant des permanences de l’Adie au sein des agences Pôle emploi. Elles prévoient aussi de sécuriser les parcours des créateurs d’entreprises et de développer des actions digitales innovantes. « Nous misons notamment sur des web séries animées conjointement avec Pôle emploi et qu’ils nous aideraient à diffuser », indique L’Adie.

En 2020 en Occitanie, l’organisme a accompagné 1022 entrepreneurs et octroyé 582 financements de mobilité, principalement dans les secteurs des services (35%), du commerce (31%), du bâtiment (9%) et de la restauration/hôtellerie (8%). Les financements octroyés sont de 4000 euros en moyenne pour la création d’entreprise, et de 3000 à 3500 euros pour la mobilité et Christophe Nicaud l’assure, « la crise n’a pas mis en difficulté les entrepreneurs. Sur les prêts en cours en 2020 nous sommes à seulement 2,5% d’impayés et sur une base de remboursement en quatre ans de 94,5%. »
Béatrice Girard

Sur la photo ; Christophe Carol, directeur régional adjoint de Pôle emploi Occitanie, et Christophe Nicaud, directeur régional de l’Adie, s’engagent à mutualiser leurs compétences pour booster la création d’entreprises en Occitanie. Crédit DR.

Source
Date de publication : 2021-03-22 16:01:59