La banque islamique Salaam African Bank rachète une structure de microfinance au Kenya

(Agence Ecofin) – Pénétrer le secteur de la microfinance de l’Afrique de l’Est est l’objectif que s’est fixé Salaam African Bank. L’institution djiboutienne a choisi le Kenya, pays dans lequel elle opère déjà à travers une banque d’investissement.

Salaam African Bank (SAB), l’une des trois banques islamiques de Djibouti a acquis la totalité des actions d’Uwezo Microfinance Bank (Uwezo MFB), une institution de microfinance kényane qui détient une part de marché de 0,45 % dans le secteur de la microfinance, selon des données du régulateur du système bancaire kényan. Le montant déboursé n’a pas été communiqué.

La banque djiboutienne qui possède le plus grand nombre de succursales et de guichets automatiques dans le pays va étendre sa présence en Afrique de l’Est, plus précisément au Kenya, un pays dans lequel elle opère déjà à travers une banque d’investissement. Salaam qui dispose en dehors de Djibouti d’une représentation en Ethiopie s’aventure pour la première fois dans le secteur de la microfinance au Kenya.

« La Banque centrale se félicite de cette transaction qui renforcera le modèle commercial d’Uwezo MFB et améliorera la résilience du secteur de la microfinance au Kenya », a indiqué le régulateur en charge de l’activité bancaire dans une communication officielle, annonçant l’opération.

En novembre dernier, Business Daily Africa, citant un rapport de la Banque centrale du Kenya, a indiqué que les 14 institutions de microfinance qui opèrent au Kenya ont connu de nombreuses difficultés au cours de l’exercice 2020, en raison des taux de défaut élevés et de la concurrence des banques numériques.

Chamberline Moko   

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Kelly Chamberline MOKO

Source link

Source
Date de publication : 2021-05-21 19:03:20