Kaolack : un programme de placement d’actifs d’animaux lancé à Taïba Niasséne

Taïba Niassène (Kaolack), 24 juin (APS) – Le ministre de la Microfinance, de l’Economie sociale et solidaire, Zahra Iyane Thiam, a procédé au lancement du programme de placement d’actifs d’animaux, jeudi, à Taïba Niassène, une commune du département de Nioro (Kaolack, centre), a constaté l’APS.

 

Ce programme est initié par l’USAID à travers son projet “Feed The Future Sénégal Kawolor”. 

 

“Le placement et le passage d’actifs d’animaux sont des moyens sûrs de renforcement de la résilience et de création continue de richesse”, a expliqué Zahra Iyane Thiam, en marge de la cérémonie de lancement dudit programme, en présence du maire de la commune de Taïba Niasséne, Mouhameth Abib Niass et des populations.

 

Des autorités administratives, des chefs religieux et coutumiers, le directeur de la microfinance, Moussa Dieng, la directrice de l’encadrement et de l’économie sociale et solidaire, Khady Samba, et des responsables de l’USAID ont également pris part à la manifestation.

 

Dans le cadre de ce programme de placement d’actifs d’animaux, le projet “Feed The Future Sénégal Kawolor” a enrôlé pour cette première phase dix groupements de femmes de la commune de Taïba Niasséne composés de 249 membres.

 

“Ce programme va contribuer à la promotion de l’économie sociale au niveau des différentes localités d’intervention. L’USAID à travers le projet Feed the future Sénégal Kawolor participe à la promotion de l’économie sociale et solidaire”, a salué Zahra Iyane Thiam.

 

“Le projet Feed the future Sénégal Kawolor dont l’objectif est d’accroître la consommation d’aliments diversifiés, sains et nutritifs est en parfaite cohérence avec la vision du gouvernement du Sénégal déclinée dans le plan Sénégal Emergent (PSE) à travers l’amélioration des conditions de vie des populations en vue d’une croissance forte, saine, durable et inclusive”, a-t-elle encore fait valoir. 

 

Le ministre de la Microfinance a invité, lors de cette cérémonie, les acteurs du secteur privé à se joindre aux différentes actions de son ministère, afin “d’élaborer ensemble une stratégie nationale d’encouragement à la RSE qui sera bénéfique aussi bien pour les entreprises que pour les populations”. 

 

 

 

 

 

 

Source
Date de publication : 2021-06-24 18:45:00