Inclusion financière : Les bons points des pays de l’UMOA

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a sorti, vendredi 5 février, la note sur la situation du secteur de la microfinance dans les pays membres de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA) au troisième trimestre de l’année 2020. La fiche consultée par Réussir Business révèle qu’à la fin septembre 2020 les Systèmes financiers décentralisés (SFD) dans la Zone s’établissent à 522 unités. Et que celles-ci « ont poursuivi leur tendance favorable à l’inclusion financière, dans un contexte marqué par la levée progressive des restrictions dues à la crise sanitaire ».

La BCEAO rapporte dans la même note que « 15.777.079 personnes ont bénéficié des services financiers fournis par les institutions de microfinance sur la période sous revue, à travers 5.029 points de service répartis dans les États membres de l’Union ». Le montant des dépôts collectés, lui, a augmenté de 168 milliards 977,2 millions de FCFA pour s’établir à 1.623 milliards 85,8 millions contre 1.454 milliards 108,6 millions une année plus tôt, soit une augmentation de 11,6%.

« Cette progression, détaille la Banque, est enregistrée en Côte d’Ivoire (+44.608,7 millions de FCFA, soit +13,4%), au Burkina (+39.090,7 millions de FCFA, soit +15,3%), au Bénin (+31.920,5 millions de FCFA, soit +26,8%), au Togo (+20.282,9 millions de FCFA, soit +8,7%), au Sénégal (+17.324,3 millions de FCFA, soit 4,5%), au Mali (+15.262,0 millions de FCFA, soit +14,2%) et au Niger (+490,5 millions de FCFA, soit +1,9%). En revanche, une diminution a été relevée en Guinée-Bissau (-2,4 millions de FCFA, soit -2,5%). »

Source
Date de publication : 2021-02-07 11:48:45