Emprunt obligataire : L’opération «BDEAC 5,45% NET 2020-2027» vendue à Libreville | Gabonreview.com

La Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) a présenté son emprunt obligataire «BDEAC 5,45% NET 2020-2027», le 22 décembre à Libreville. Une opération dont la période de souscription est prévue du 21 au 29 décembre. Elle permettra de lever un montant minimum de 100 milliards de francs CFA pour financer des projets intégrateurs dans la Cemac.

Les officiels à la présentation de l’opération «BDEAC 5,45% NET 2020-2027» avec, de gauche à droite, Carmen Ndaot (ministre de la Promotion des investissements), Nicole Jeanine Lydie Roboty Mbou (ministre de l’Economie), Fortunato-Ofa Mbo Nchama et Louis Banga Ntolo, le 22 décembre 2020 à Libreville. © Gabonreview

 

Initié par la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC), l’appel public à l’épargne dénommé «BDEAC 5,45% NET 2020-2027» a été présenté le 22 décembre à Libreville. Cet emprunt obligataire vise à lever un montant minimum de 100 milliards de francs CFA auprès des ménages, sociétés privées ou publiques et investisseurs institutionnels. Selon l’institution, la période de souscription est prévue du 21 au 29 décembre prochain, et pourra être prorogée après avis de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf).

«Les obligations émises par la BDEAC portent sur un intérêt au taux fixe de 5,45% net sur la durée de l’emprunt qui est de sept ans, pour une émission de 100 milliards de FCFA à raison de 10 000 CFA la valeur d’un titre. Le minimum des souscriptions s’élève à 15 obligations (150 000 FCFA), quérables par toutes personnes physiques ou morales résidentes ou non dans la Cemac», a expliqué le président de la BDEAC. «Les intérêts sont payés annuellement à partir de la première date anniversaire de la date de jouissance de l’emprunt. Le capital sera amorti linéairement tous les ans après deux ans de différés», a ajouté Fortunato-Ofa Mbo Nchama.

Financer des projets intégrateurs dans la Cemac

Invités présents à la cérémonie de présentation. Et la photo de famille. © Gabonreview

L’opération est arrangée par le consortium de sociétés de bourse co-chef de file Afriland Bourse & Investissement, Upline Securities Central Africa et Société général Capital Securities Central Africa. «La BDEAC a insisté pour que le ticket d’entrée soit réduit, car nous avions tendance à le mettre fixer à un million de francs CFA», a souligné le directeur général de la Société général Capital Securities Central Africa et représentant du consortium. «L’idée de l’institution bancaire était de mettre en place une opération populaire qui s’adresse aux masses aux niveau de la Cemac, pour une finance inclusive, une participation au développement», a indiqué Louis Banga Ntolo.

Depuis sa création, la BDEAC finance des secteurs clés, infrastructures de développement et projets innovants visant à diversifier les économies des pays de la Cemac. Les fonds mobilisés par l’emprunt obligataire «BDEAC 5,45% NET 2020-2027» serviront ainsi à financer la mise en œuvre des projets intégrateurs prioritaires du programme économique régional de la Cemac, en monnaie locale. Ces projets impacteront notamment les secteurs éducation, service et tourisme, agro-industrie, finances, santé, transport, énergie, télécommunications et assainissement.

Source
Date de publication : 2020-12-23 16:30:00