Cemac : Le Cosumaf agrée un nouveau Fonds commun de placement

C’est  ce qui ressort de la session ordinaire de la Commission de Surveillance du Marché financier de l’Afrique Centrale (Cosumaf) tenue le 11 mars 2021 par visioconférence, sous la Présidence de I ‘Ambassadeur Nagoum Yamassoun son Président statutaire.


Promu par la société Harvest Asset Management, le Fonds commun dénommé de placement « FCP Harvest Actions Cemac », a reçu son agrément de la Cosumaf. D’après  Marc Kamgaing, président directeur  général  de Harvest Asset Management, « Le premier  pan de notre activité c’est la collecte d’épargne, et le placement auprès des émetteurs  publics dans les pays de la Zone Cemac. On a  aussi notre activité principale qui est l’achat pour le compte de nos investisseurs des titres des emprunts obligataires ; des bons de trésor et des obligations de trésor ».

« Nos clients sont d’horizons d’investissement  à long termes car nous investissons sur le marché action. Nous adaptons nos produits par anticipation de l’évolution du marché  et en phase avec la règlementation et avec pour objectif d’apporter de la diversification et la recherche d’un rendement supérieur,  au rendement sans risque pour la trésorerie » souligne Marc Kamgaing.

« FCP Harvest Actions Cemac », consiste  «à apporter de la diversification,  créer un produit avec un profil de risque dynamique   qui sont des profils de risque prudents avec une performance qui est supérieure à celle des titres d’Etats, avec un risque de perte capitale aux obligations d’états des garanties pour atteindre des performances nettement grandes ». 

Pour nous c ‘est une innovation parce que « ça permet de dynamiser le marché action. Alors ,on investira sur toutes les sociétés cotées à la bourse et pour toutes celles qui veulent faire leur introduction à la bourse ; et toutes celles qui s’inscrivent dans une dynamique d’entrée à la bourse  de cotation dans le marché financier d’un horizon très bien déterminé ».

Il s’agit ici des sociétés qui acceptent de jouer le rôle de la transparence dans les états financiers, toutes celles qui jouent de la rigueur, la discipline et mettre en place les conditions de gouvernance qui sont exigées sur les cotations  sur  le marché.  « Ce sont des sociétés qui  nous intéressent avec un focus particulier dans les secteurs précis qui sont l’agriculture, l’économie numérique et transformation digitale  et tous les secteurs liés au  service (banque assurance, microfinance) et le dernier secteur est celui des telecom », renchérit Marc Kamgaing.

En termes de taille d’actifs,  le produit a pour objectif de collecter  dans un horizon de 2 à 3 ans à peu près 10  milliards FCFA, « on commencera par une épargne investissable. Le produit est lancé tout de suite avec un montant de 300 milliards FCFA  mais avec objectif de collecter  10 milliards  dans  2 ou 3 ans et je crois qu’on pourra les atteindre », a-t-il conclut


Par Josiane J. Ondomboe

Source
Date de publication : 2021-03-30 13:52:30