Au Cameroun, la structure de microfinance La Régionale promet des gains rapides à ses investisseurs, mais…

(Agence Ecofin) – L’arrivée en bourse de La Régionale donne lieu à plusieurs opportunités pour ses investisseurs. Mais il faudra être attentif sur les menaces, et même les risques qui peuvent marquer l’exploitation d’une institution devenue une banque commerciale.

L’institution de microfinance camerounaise La Régionale qui est actuellement sur une augmentation de son capital via la sollicitation de l’épargne publique promet à ceux qui souscriront à l’opération des gains rapides de leurs investissements respectifs.

« Nous avons déjà annoncé notre volonté de porter notre capital à 15 milliards FCFA à la suite des souscriptions à cette opération. Mais d’ici trois mois, ceux qui auront souscrit pourront se retrouver avec des actions supplémentaires, par incorporation de la prime d’émission », a expliqué Charles Rollin Ombang Ekath (photo), administrateur et directeur général de cette entreprise dans un échange avec les journalistes.

La pratique de l’augmentation du capital par incorporation des primes d’émission est connue. Elle permet en effet de rémunérer les actionnaires, tout en renforçant les fonds propres de l’entreprise. Mais dans le cas présent, le manager n’a pas donné plus de détails sur cette distribution d’actions gratuites. Les investisseurs notamment les plus petits, seront attentifs à ce mode de distribution d’actions pour voir s’ils sont éligibles.

La Régionale se défend aussi de ce qu’une fois devenue banque, elle aura accès à d’autres opportunités de service, et pourra ainsi élargir sa base des revenus, au-delà de ce qu’une simple structure de microfinance peut faire. Ses responsables croient savoir que dans ce contexte, la demande pour ces actions augmentera et fera progresser leur valeur. Cette position a aussi été défendue par Financia Capital qui arrange l’opération.

La Banque peut aussi compter sur les avantages que confère l’introduction en bourse, en termes de baisse de la base de calcul de l’impôt sur les sociétés et l’accès à des placements non taxables comme les bons du Trésor du gouvernement, ou encore le marché des devises, pour améliorer ses marges nettes.

Mais il faudra attendre pour se faire une idée. Devenir banque entraînera aussi des coûts supplémentaires. C’est le cas pour la rémunération des employés qui devra s’aligner sur la convention collective des employés de banque, qui fixe des salaires plus élevés que dans les institutions de microfinance.

Il faut y ajouter d’autres charges d’investissement, notamment en termes d’équipements technologiques pour s’arrimer au statut de banque. Enfin, l’entreprise devient banque dans un contexte marqué par la progression des coûts du risque pour le secteur bancaire au Cameroun et une rude concurrence sur les clients exposant à un risque limité.

Un dernier élément sur lequel La Régionale devra aussi être précise, c’est sa politique de distribution de dividendes. Son ADG a admis qu’elle est assez restrictive. Jusque-là, elle a été gouvernée par la prudence, avec un taux de distribution de 50% du bénéfice net.

Avec les nouvelles exigences en matière de banque, cette pratique pourrait être revue à la baisse, afin de toujours maintenir un niveau adéquat des fonds propres. Les prochaines performances de l’établissement financier permettront aux investisseurs d’avoir un meilleur jugement de leur engagement.

Idriss Linge

Lire aussi :

https://www.agenceecofin.com/finance/0802-84960-cameroun-financia-capital-innove-en-arrangeant-une-ipo-digitalisee-au-profit-de-la-regionale

window.fbAsyncInit = function() {
FB.init({version: ‘v2.3’,appId: ‘103459506425194’, status: false, cookie: true, xfbml: true});
FB.Event.subscribe(‘comment.create’, jfbc.social.facebook.comment.create);
FB.Event.subscribe(‘comment.remove’, jfbc.social.facebook.comment.remove);
FB.Event.subscribe(‘edge.create’, jfbc.social.facebook.like.create);
FB.Event.subscribe(‘edge.remove’, jfbc.social.facebook.like.remove);
};
(function(d, s, id){
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) {return;}
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = “https://connect.facebook.net/en_GB/sdk.js#xfbml=1&version=v2.5&appId=103459506425194”;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

by : Idriss LINGE

Source link

Source
Date de publication : 2021-02-11 20:34:06