A Paris, Myriam Dossou d’Almeida expose les engagements du Togo pour l’inclusion, gage d’un développement durable

Myriam Dossou d’Almeida (g) lors de sa présentation depuis Paris. Image, cell/cim DevBase

L’inclusion, facteur de développement durable ! La thématique était au cœur du panel du Togo au sommet international sur la responsabilité sociétale des entreprises. Représentant le Premier ministre, la ministre togolaise du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Myriam Dossou d’Almeida est revenue sur les actions du Togo dans cet élan.

« Le Togo a fait très tôt le choix de l’inclusion équité, fondé sur la responsabilité dans la mise en œuvre des stratégies pour réduire les inégalités », a déclaré en entrée de son intervention la ministre Dossou d’Almeida.

Le pays veut devenir un hub de l’économie solidaire et sociale, un engagement depuis 2008 traduit dans la nouvelle feuille gouvernementale 2020-2025. Accès universel à toutes les communautés et organisations à un minimum vital commun. Tel est le fond de la vision pour laquelle le pays travaille.

Inclusion financière, économique, sociale, politique et géographie… le plan d’action du Togo couvre tous les secteurs. Il s’agit pour les autorités togolaises de répondre aux challenges des communautés en prenant en compte leur besoins réels. « Capitaliser sur les expériences acquises au fil des années », voilà qui permet d’adapter les politiques nationales.

Ainsi, la création des emplois, la promotion de la transformation agricole, le financement de l’agriculture, l’accompagnement de groupements de femmes permettent d’accompagner l’autonomisation des populations, a relevé la ministre. Si l’enjeu est respecter les principes de profitabilité et de rentabilité des entreprises, il nécessite la valorisation de l’homme. « La réduction de la vulnérabilité de la population, le volontariat, la finance inclusive, le programme Novissi », autant de dispositifs et mécanismes qui ont contribué à « renforcer la résilience des populations », même en période de la crise sanitaire, s’est félicité Myriam Dossou d’Almeida.

Bâtir le développement sur les atouts locaux

Myriam Dossou d’Almeida a représenté le Premier ministre au sommet international sur la responsabilité sociétale des entreprises

« Au Togo, nous avons choisi le développement endogène », a laissé entendre la ministre du développement à la base. Le pays veut bâtir son développement sur ses atouts, a-t-elle expliqué, indiquant que le pays veut créer de l’emploi au plus près des populations.

Pour le succès des différentes initiatives, le pays met un accent particulier sur l’environnement. La politique nationale de reboisement, l’énergie verte comme priorité ! Pour le ministre Dossou d’Almeida, ce sont là aussi l’expression d’un engagement qui nécessite la fédération de tous les acteurs.

Pour finir, le ministre Myriam Dossou d’Almeida a appelé les entreprises à s’engager autour de l’Etat pour faire rêver la jeunesse. Elle qui est au centre de toutes les attentions, a fait comprendre la ministre. Pour elle, l’inclusion est donc un passage incontournable pour le développement durable.

Ce message délivré depuis Paris a été commenté à Lomé lors d’une émission spéciale en direct sur le plateau de la télévision nationale. Entrepreneurs, représentants de sociétés ont ainsi apporté leur expertise à la question, notamment sur les processus et les mécanismes pour une meilleure responsabilité sociétale des entreprises au Togo.

Carlos Tobias

 

Source
Date de publication : 2021-07-08 13:18:12