9 millions USD pour soutenir les projets d’entreprise des réfugiés

(Agence Ecofin) – La Banque rwandaise de développement a obtenu un financement de 9 millions USD de la Banque mondiale pour financer les projets d’entreprise lancés par les réfugiés. Le financement sera accordé sous forme de subventions de contrepartie aux organes qui les accueillent et les soutiennent.

Ce financement s’inscrit dans le cadre de l’accord de 60 millions USD signé entre le Rwanda et la Banque mondiale en 2019, pour aider 136 000 réfugiés et 2 millions de Rwandais dans des camps ou aux alentours. Il sera accordé aux institutions qui financent des projets initiés par des réfugiés ou des communautés d’accueil dans leurs micro, petites et moyennes entreprises, coopératives ou entreprises individuelles.

Selon la DG de la Banque rwandaise de développement, Kampeta Sayinzoga (photo), l’initiative s’inscrit dans l’action de la banque pour faciliter l’émergence d’un secteur privé qui contribue au développement socioéconomique du pays.  « Les communautés de réfugiés et d’accueil ne font pas exception et méritent grandement de telles initiatives », a-t-elle affirmé.

Les banques commerciales, les institutions de microfinance et les coopératives d’épargne et de crédit sont de ce fait encouragées à accéder aux subventions de contrepartie. Ces dernières doivent intervenir dans l’amélioration de l’accès aux services de base, aux opportunités économiques, ainsi que dans la gestion de l’environnement dans les 6 districts qui accueillent des camps.

La Représentante de la Banque mondiale, région Afrique de l’est et australe, Rolande Pryce, a pour sa part, indiqué que cette initiative était opportune en raison de la pandémie de Covid-19 qui a détruit les moyens de subsistance de nombreuses familles.

« La Banque mondiale félicite la Banque de développement du Rwanda […] pour cette étape importante, en particulier à la lumière du potentiel de ce partenariat pour promouvoir l’esprit d’entreprise et la génération de revenus parmi les réfugiés et les communautés d’accueil qui ont été durement touchés par la Covid-19 », a-t-elle déclaré.

Les institutions financières et autres acteurs impliqués dans la cause des réfugiés au Rwanda sont appelés à joindre le programme pour obtenir des subventions.

Aïsha Moyouzame

Source
Date de publication : 2020-12-02 11:15:00