5 jours après la première cotation sur la place financière centrafricaine, l’action « La Régionale » clôture à 42 000 FCFA

(Investir au Cameroun) – Santé ! Après la mobilisation de près de 2,58 milliards de francs CFA sur la Central African Securities Exchange, le secteur de la microfinance dirigé par Charles Rollin Ombang Ekath fait ses premiers pas sur le marché financier. Les actions de l’établissement se négociaient encore le 21 juillet au même prix que celles cotées lors de sa première cotation.

5 jours après la première séance du compartiment actions de la Bourse de l’Afrique centrale (BVMAC), le titre « La Régionale » a clôturé le 21 juillet au prix de 42 000 francs CFA, le même cours publié lors de la toute première cotation sur 16 juillet En ce jour du 16 qui marquait le début des négociations sur les parts de cette microfinance, 20 titres ont fait l’objet d’une transaction pour un montant de 840 000 francs CFA. La cotation de la Régionale marque ainsi ses premiers moments boursiers.

« L’ouverture des négociations sur l’action La Régionale marque un nouveau départ, et le premier pour une société financière qui porte à cinq le nombre de sociétés cotées et enrichit notre bourse », a déclaré Jean-Claude Ngbwa, directeur de BVMAC, lors de la cérémonie de la première cotation de la microfinance.

Cette introduction en bourse fait suite à une augmentation de capital en microfinance via une offre publique. L’institution, fondée en 1993 par le révérend Charles Rollin Ombang Ekath, avait ainsi levé 2,58 milliards de francs CFA sur les 8,23 milliards de francs CFA demandés, principalement au Cameroun.

Accueillant de nouveaux actionnaires à sa table ronde et diversifiant ses sources de financement, la Région poursuit son projet de transformation en banque universelle.

L’établissement a annoncé la soumission de son dossier aux autorités monétaires compétentes avant fin juillet 2021. Rappelons que la cotation de la région lui permet de rapporter 909 milliards de francs CFA, la capitalisation boursière de la BVMAC, soit environ 1,8% du PIB de la zone Cemac.

Chamberline Moko

.

#jours #après #première #cotation #sur #place #financière #centrafricaine #laction #Régionale #clôture #FCFA

Source
Date de publication : 2021-07-23 17:42:44