19 milliards débloqués pour soulager les PE affectées par la Covid-19 – La Nouvelle Tribune

Au Bénin, le gouvernement a lancé depuis le 26 août dernier, le plan national de riposte socio-économique à la Covid-19. Il s’agit pour l’exécutif d’appuyer financièrement les micros et Petites Entreprises (PE) impactées par la Covid-19 afin d’assurer leur viabilité et leur compétitivité. Le montant global mis sur la table pour cette deuxième initiative de riposte socio-économique est d’environ 19 milliards de Francs Cfa. L’initiative bénéficie de l’appui de la Banque Mondiale. Toutes les entreprises formelles ou informelles sont concernées, de même que tous les secteurs d’activité.

Elles doivent être reconnues par le fisc

C’est du moins ce qu’a déclaré le Directeur général de la Caisse autonome d’amortissement (Caa)  Arsène Dansou, lors d’une conférence de presse animée hier mardi 07 septembre à Cotonou. Le Directeur général du fonds national de microfinance Abdou Rafiou Bello était à ses côtés pour l’exercice. Pour bénéficier des subventions, les artisans et promoteurs d’entreprises formelles ou informelles doivent donc s’inscrire dans les centres de promotion sociale se trouvant sur le territoire national ou sur le site www.mesurescovid.finances.bj.

 Par ailleurs, ceux-ci doivent aussi être reconnus par une préfecture, une chambre de métier ou une faîtière et remplir un formulaire qui devra porter la signature des personnes de référence qui sont capables d’attester de l’existence de leur entreprise selon les explications du Dg Bello. Les entreprises évoluant dans le secteur formel n’ont pas forcément besoin d’être à jour vis-à-vis du fisc mais elles doivent déjà exister avant le 1er janvier 2021 et être reconnues par le fisc, en d’autres termes, avoir un identifiant fiscal unique ou un registre de commerce. En plus du formulaire que les promoteurs auront à remplir ceux -ci devront ajouter des pièces requises comme la preuve de résidence et la pièce d’identité.

“Nous entrons de plain-pied dans le mandat social promis par ” Talon

Les entreprises formelles dans lesquelles travaillent 3 à 9 personnes auront un soutien fixe à hauteur de 56 000 francs Cfa pour chacune d’elles et une part variable de 25 000 francs Cfa par employé selon Arsène Dansou. Pour les entreprises plus grandes qui emploient 10 à 49 employés, le montant fixe de la subvention sera de 279 000 francs Cfa pour chacune d’ elles et une part variable de 25 000 francs Cfa par employé.

Les entreprises évoluant dans l’informel auront juste un soutien financier de 67 000 francs Cfa. « Avec cette nouvelle initiative, nous entrons de plain-pied dans le mandat social promis par le chef de l’Etat » dira Abdou Rafiou Bello, le Dg du Fnm. Notons qu’il s’agit d’un soutien financier du gouvernement sur une période de quatre mois pour aider les unités de production, les acteurs économiques, à faire face aux affres de la pandémie qui sévit depuis bientôt deux ans.

Source
Date de publication : 2021-09-08 22:18:45